Escroqueries téléphoniques sur les contrats d'énergie, comment se défendre

Qui suis-je
Pau Monfort
@paumonfort
Escroqueries téléphoniques sur les contrats d'énergie, comment se défendre

Quelles sont les techniques utilisées par des individus peu scrupuleux pour arracher un contrat

à partir de 1er janvier 2023 toutes les familles nationales devront passer régime protégé pour l'électricité et le gaz naturel al marché libre. Depuis longtemps pourtant, les tentatives téléphoniques persistantes et parfois frauduleuses pour faire signer un nouveau contrat se sont multipliées. Et, malheureusement, ils affligent des millions (jusqu'à 15, autant que ceux qui sont encore sur l'ancien marché protégé) de consommateurs.





Dans cet article nous allons illustrer les principales techniques utilisées par ceux qui nous appellent pour proposer un nouveau contrat d'électricité et/ou de gaz. Et nous apprendrons à comprendre s'ils sont réels escroqueries téléphoniques (qui sont souvent perpétrées contre personnes âgées) ou ce ne sont que des méthodes "agressives" pour trouver de nouveaux clients.

Assez d'arnaques téléphoniques ! Comparez les meilleures offres sur InformaticsKings Tagliacosti et économisez sur vos factures d'électricité et de gaz !

L'arnaque du oui, comment se défendre

C'est l'un des plus répandus et des plus insidieux. Un centre d'appels vous appelle, et avec n'importe quelle excuse, il essaie de vous extorquer un "oui". Par exemple : "Bonjour, c'est M. Bianchi ?". Puisque l'escroc connaît déjà nos données (des bases de données avec des millions d'utilisateurs circulent sur le marché) et que le nom de famille sera évidemment le bon, la victime sans méfiance est amenée à répondre par l'affirmative.

Ce « oui » sera intelligemment intégré à l'enregistrement vocal de l'appel téléphonique, afin qu'il puisse être utilisé pour l'activation frauduleuse d'un contrat.

Pour se défendre, il faut avoir l'esprit de ne jamais prononcer des mots comme "oui" ou certains", mais il est compréhensible que tout le monde ne soit pas aussi réactif (surtout les personnes âgées).

Si, à la suite de cet appel téléphonique, arrive une facture d'un opérateur inconnu auquel il ne se souvient pas avoir jamais donné son consentement, il est clair que nous sommes confrontés au délit de fraude (article 640 du code pénal).

Il y a deux suggestions : 1) déposer une plainte à la police ou directement au parquet. Sur le site de la Studio Cataldi un bénéfice est disponible facsimilé à imprimer et à remplir ; 2)  envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception pour résilier le contrat. Eventuellement en contactant les associations de consommateurs, pour une meilleure prise en charge.



La tromperie du code POD ou PDR

Dans ce cas, l'opérateur astucieux du centre d'appels pose une question du type « Bonjour, pourriez-vous me donner votre code POD/PDR ? Nous effectuons des contrôles sur son approvisionnement.. ". Les code POD (dans le cas de la fourniture d'électricité) e PDR (fourniture de gaz) sont des codes alphanumériques présents sur les factures qui identifient l'utilisateur.

Ces codes, contrairement aux codes clients qui peuvent varier d'un fournisseur à l'autre, non cambiano mai. A ce titre, ils sont particulièrement convoités par les centres d'appels « pirates », car ils permettent, avec code fiscal, pour activer un nouveau contrat.

Le conseil, bien sûr, est de ne jamais fournir à l'opérateur frauduleux ni code POD, ni PDR, ni code fiscal ou autres données sensibles.

Les mensonges les plus utilisés

Les astuces pour extorquer un contrat sont infinies. Cependant, certains sont particulièrement populaires. Par exemple, si quelqu'un vous appelle, promettant des économies immédiates, il faut se méfier. À tout le moins, il devrait vous demander combien vous dépensez actuellement, quel est le coût par kWh que vous retrouvez dans votre facture.

Ou, instillez des peurs non motivées en citant le possibilité de sanctions si nous ne passons pas au marché libre. Ou encore, prétendre que le fournisseur actuel est en train de fermer et qu'il existe donc un risque de suspension imminente du service. Tous les mensonges, bien sûr.

Une autre pratique commerciale déloyale répandue consiste à presser les malheureux en communiquant, avec des dates imaginatives, un transition imminente vers le marché libre. Ne vous y trompez pas : le marché protégé est déjà terminé (à partir du 2021er janvier XNUMX) uniquement pour les petites entreprises et certaines micro-entreprises, tandis que pour les familles la date officielle est la 1er janvier 2023.


On a tout le temps de se décider, peut-être en se tournant vers un comparateur de prix sérieux tel que InformaticsKings Tagliacosti.


Autres conseils pour se défendre contre les centres d'appels frauduleux ou agressifs

1) Ils ne veulent pas l'un de l'autre recevoir des appels indésirables des centres d'appels? Vous pouvez signaler votre numéro à Registre public des oppositions. Malheureusement, cependant, pour le moment (mai 2021), le règlement d'application de la loi 5/2018 fait toujours défaut, ce qui a étendu la possibilité d'enregistrer également le numéros de portable et fixe réservé. Par conséquent, si par le passé un consommateur avait donné son consentement à une entreprise, les affiliés et/ou associés pourront également l'appeler sans encourir de pénalités.

2) Vous recevez un appel d'un numéro inconnu? Ne répondez pas tout de suite, mais allez sur un moteur de recherche et tapez le numéro de téléphone. Très probablement, il aura déjà fait l'objet d'une enquête, avec des évaluations négatives. À ce stade, vous pouvez non seulement ignorer l'appel, mais également ajouter le numéro à la liste bloquée sur votre mobile. Malheureusement c'est une action qui laisse le temps qu'elle trouve, car les compagnies "pirates" peuvent appeler depuis des centaines de numéros différents.

Alternativement, vous pouvez contacter ComparaSemplice.it en cliquant sur le chat sur la page d'accueil du site, en tapant '#VerificaCallCenter' suivi du numéro à partir duquel vous avez été contacté, à nouveau suivi de votre numéro de portable personnel. À ce stade, un consultant sera activé qui vérifiera si le numéro signalé est présent dans le registre des opérateurs de communication (roc). Vous recevrez une réponse par SMS dans les 36 heures. Si l'appel a été fait par un centre d'appels qui n'est pas en règle, l'offre peut être rejetée et le numéro de téléphone bloqué.

3) Vous répondez à un appel et l'autre partie prend quelques secondes pour parler? Ce sont des appels téléphoniques effectués par les systèmes automatisés d'un centre d'appels, vous pouvez également raccrocher.

4) Acceptez-vous de parler à l'opérateur du centre d'appels ? Vérifier son sérieux. Il doit préciser qu'il appelle depuis l'Italie, son nom et son code, et l'entreprise pour laquelle il travaille (d'autant plus s'il s'agit d'une agence qui travaille pour des opérateurs du secteur). S'il ne le fait pas, ou s'il est évasif, mieux vaut laisser tomber.

L'opérateur est-il trop insistant, voire impoli ? Dans ce cas également, méfiez-vous et raccrochez en disant que vous voulez prendre le temps.

Choisissez la meilleure offre en toute sécurité via le web

Pourquoi signer un contrat avec un obscur opérateur de centre d'appels qui propose des offres peu claires voire frauduleuses ? La meilleure solution est de s'appuyer sur un comparateur de prix tel que InformaticsKings Tagliacosti, qui compare les offres des meilleurs fournisseurs d'électricité et de gaz du marché.

Comment l'utiliser? Cliquez simplement sur Coupez les FACTURES et vous accédez à une page où vous n'avez qu'à fournir quelques données pour comparer les offres. Et aussi disposer, si vous ne souhaitez pas procéder de manière autonome, d'une consultation téléphonique totalement gratuite pour faire un choix plus prudent.

Audio Video Escroqueries téléphoniques sur les contrats d'énergie, comment se défendre
ajouter un commentaire de Escroqueries téléphoniques sur les contrats d'énergie, comment se défendre
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.